Peintures comestibles pour la Saint-Valentin.

Photo et mini carte mentale en image (poudre de betterave, poudre de cacao, poudre de vanille, pépites de cacao, pépites de caroube, pastilles de chocolat blanc, pastilles de chocolat noir, pépites de chocolat au lait, et boule de chocolat au lait) : Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

La créativité peut trouver sa source dans quelque chose de connu, un souvenir d’enfance, une expérience au travail, une passion, et la transférer dans un événement particulier actuel.

Ici, je me suis inspirée de mon expérience d’emploi d’été comme éducatrice en CPE, à l’époque où j’étais étudiante en psychologie à l’université. J’ai travaillé entre autres dans les groupes des poupons de 0-18 mois et j’aimais beaucoup participer aux activité artistiques avec eux, évidemment, puisque l’art fait partie de ma vie depuis ma plus tendre enfance. J’ai toujours osé faire de la peinture avec les très jeunes enfants. Bien sûr, j’utilisais que de la peinture comestible. Il arrive qu’en tant qu’adultes, nous ayons peur de peindre avec les bébés parce que nous croyons qu’ils sont trop petits, qu’ils ne sont pas capables, etc. Mais en réalité, il en est tout autre. Dès qu’ils sont en mesure de manger et de s’asseoir dans leur chaise haute, ils peuvent peindre. Je l’ai expérimenté assez souvent pour me souvenir de l’émerveillement répété auprès d’eux chaque fois qu’ils étaient en contact avec la peinture.

Certains adultes peuvent penser que le fait que de très jeunes enfants peignent avec leurs mains vont les inciter entre autres, à jouer avec leur nourriture et à manger avec leurs mains. Ils ont peur que l’enfant qui jouent avec sa nourriture, n’apprennent pas à bien tenir ses ustensiles et à manger comme un adulte. Mais au fait, ce sont des étapes importantes dans le développement de l’enfant. Plus on permet à l’enfant de jouer, plus il va pouvoir développer des habiletés qui vont lui servir dans tous les domaines. Cela va les aider également à mieux se connaître, à savoir ce qu’ils aiment et ce qu’ils ne veulent pas. Manger et peindre avec leurs mains leur donne l’occasion d’explorer, de découvrir, d’apprendre et aussi d’être en contact avec leurs cinq sens. C’est un appel à l’ouverture au niveau de leur personnalité.

Aujourd’hui, je vous propose en ce jour de la Saint-Valentin, une peinture comestible faite à partir de chocolat pour suivre le thème mais aussi des peintures avec des fruits couleurs passion, comme par exemple des framboises, des fraises, des canneberges, des sirops de bouleaux et de baies de sureau, des smoothies ou des jus, etc. Mais toutes autres idées avec d’autres couleurs sont à expérimenter avec les enfants. Si vous choisissez de leur offrir de la poudre de betterave, de vanille ou de cacao, il est important de la diluer auparavant avec assez d’eau pour que ça ressemble à de l’aquarelle et que ça ne soit pas incommodant pour eux, car les textures de poudre ne sont pas recommandées pour les plus jeunes.

Si vous ne voulez pas donner de chocolat ou de sucre à vos enfants, la caroube est une belle alternative. Il y a sûrement d’autres ingrédients de votre garde-manger et de votre réfrigérateur qui vont plaire autant aux enfants qu’aux parents. Par exemple, un reste de compote ou ce qu’ils mangent habituellement peuvent devenir des peintures comestibles.

Photo de pinceaux à maquillage et peintures comestibles (sirops dilués de bouleau et de baies de sureau) sur papier peint et aquarelle: Nancy Demers.

On peut utiliser avec les enfants des feuilles ordinaire ou pour l’aquarelle, du papier peint, ou tout autre papier, mais également des assiettes comme support artistique. Si vous avez d’autres idées de supports à essayer, faites-le. En premier lieu, restez ouvert aux propositions des enfants. Ils vont sûrement avoir une multitude d’idées auxquelles nous n’avons pas pensé. Si les enfants préfèrent les pinceaux, vous pouvez leur offrir ceux que vous avez dans votre cuisine pour badigeonner qui sont souvent en silicone ou bien leur donner la possibilité de se servir des ustensiles pour peindre, comme par exemple faire des lignes à l’aide d’une fourchette, d’un cure dents. Il y a également les pinceaux à maquillage et ceux d’artistes, neufs et et désinfectés (si vous pensez que vos plus jeunes vont les mettre dans leur bouche) qui sont amusants pour expérimenter.

Photo d’assiettes peintes avec de la peinture comestible (smoothie de camerises et cristaux de sucre doré, pépites de chocolat au lait fondu, pastilles de chocolat blanc fondu, cristaux de sucre doré dilué et poudre de betterave diluée): Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice 2014-2021

Salade festive de Noël

J’ai inventé cette recette le 12-01-20.  Elle est très différente du style que je fais habituellement.  Il est vrai que les contraintes nous amènent souvent hors des sentiers battus et nous surprennent agréablement lorsque l’on se laisse guider par notre créativité.

J’avais une grande quantité d’épinards et de roquette, alors j’ai choisis ces deux ingrédients comme base de cette nouvelle salade.  J’ai ajouté un peu de jalapeno car il était déjà haché finement.  J’ai haché des oignons verts que j’ai ajouté.  Comme croquant, j’aurais aimé prendre des graines de citrouilles mais elles étaient dans le congélateur.  Parfois j’en ai déjà de prête, mais là comme je ne pouvais les faire griller, j’ai opté pour les pistaches que j’achète déjà préparées.  Cela fait un petit bout de temps que je me suis lassée de manger des chips de betteraves en collation, mais l’idée m’est venue de les inclure dans la salade pour plus de croustillant. Dernièrement, je voulais faire quelque chose de différent avec cet ingrédient.  De plus, j’aime ajouter des betteraves dans certaines recettes mais cela dépend de la manière qu’elles sont apprêtées.  Je trouve que pour ce type de salade, cela va avec les saveurs et les textures.

Il me restait un peu de pâtes cuites, je les ai mélangées avec le tout.  Les betteraves lui donne une belle couleur rosée.  Je trouvais qu’il manquait quelque chose d’autre pour harmoniser les saveurs.  Je voulais quelque chose qui s’harmonise avec les betteraves.  J’ai donc pris des coeurs d’artichauts en boîte, toujours en considérant le contexte que je ne pouvais rien faire cuire ni utiliser le robot culinaire ou autres petits appareils électriques.  Pour ce qui est de la vinaigrette, j’ai fait l’une de celle que je préfère et qui est rapide à faire.  Mais cette fois-ci, j’ai ajouté le jus contenu dans la conserve d’artichauts, le tout dans un pot Masson.

Photo et salade festive: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice

Ingrédients de la salade et préparation (3-4 personnes):

4 tasses d’épinards

2 tasses de roquette

3 oignons verts

Quelques morceaux de jalapeno haché finement

Pistaches ou graines de citrouilles grillés, au goût

Chips de betteraves au goût

1 boîte d’artichauts dans l’eau et son jus

1 tasse de pâtes cuites (torsades ou autres)

Marinade:

1 gousse d’ail haché finement

1/2 tasse d’huile d’olive environ

1 1/2 c. à soupe de vinaigre de xérès

1/3 citron pour son jus

Fleur de sel et poivre

Jus de la boîte d’artichauts au goût (pour ma part, j’ai tout ajouté)

Dans un grand bol, mettre les épinards, la roquette, les jalapenos, les oignons verts, les artichauts et les pâtes cuites.  Disperser les pistaches et à la toute fin les chips de betteraves.  S’assurer qu’elles soient au-dessus pour garder le croustillant.

Faire la marinade dans un pot masson et l’ajouter à la dernière minute sur le dessus de chaque bol de salade pour garder la fraîcheur de la salade.  Ainsi, s’il vous reste de la salade pour une autre journée, elle ne sera pas flasque.  La vinaigrette se conserve quelques jours au réfrigérateur.

Photo et salade festive: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice 2014-2020

Sous-verres de Pâques 2020

Pour s’inspirer, il y a plusieurs voies qui nous aident à trouver des idées, qui sont des sources de créativité. Il y a quelques années lorsque j’ai créé ces sous-verres, je cherchais quelque chose de simple, aux lignes épurées, qui s’intègre bien aux rondins. C’était alors la période de Pâques, et j’imagine que les traditions de l’époque où j’étais enfant ont eues une influence sur moi. Il est vrai qu’enfant j’aimais beaucoup dessiner tout ce qui faisait penser à Pâques lorsque cette fête approchait. Même chose pour toutes les autres fêtes d’ailleurs! Donc, l’image d’un lapin s’est présentée d’elle-même.

J’avais du bois dans ma cour que je voulais récupérer pour en faire diverses créations et j’ai décidé entre autres de les utiliser pour en faire des sous-verres. L’idée vient en partie du fait que j’avais besoin de sous-verres mais aussi parce que j’aime les rondins de bois. J’aime les objets faits à partir de la nature. En plus, c’est gratuit et cela me permet de transformer les éléments de la nature pour en faire des objets utiles et artistiques. Bien sûr, je prends seulement ce qui n’est plus vivant. Je ne désire pas couper une branche pour faire de l’art. Je vais prendre celles qui sont par terre.

L’inspiration et la créativité sont souvent en lien avec tout ce qui nous entoure, ce que nous aimons, ce qui est important comme par exemple nos valeurs, ce qui est passionnant pour nous, ce que nous trouvons esthétique, ce que la vie nous envoie comme messages, etc. Il y a aussi les techniques de créativité qui sont utiles pour trouver de nouvelles avenues. Souvent, cela s’effectue sans que l’on s’en aperçoive, surtout lorsque nous nous amusons souvent à trouver de nouvelles idées, que l’on invite la créativité au quotidien dans notre vie.

C’est ce qui est arrivé pour ce qui est des motifs de mes sous-verres et du type de texture de la peinture utilisée. J’ai pris la même peinture que je choisis habituellement depuis plusieurs années et qui est à l’origine de mes nouvelles techniques de peinture que j’ai inventées et développées, que je nomme à effet 3-D. J’ai choisi de peindre des lapins, ce qui est courant lors de cette occasion, mais le fait d’utiliser un autre type de peinture avec une texture différente, donne un tout nouvel aspect. Ce sont des sous-verres faits à partir d’éléments de la nature que je récupère et qui sont donc écologiques, une valeur importante à mes yeux. De plus, j’ai pris le matériel d’art que j’avais à la maison pour être en accord avec mes valeurs de récupération et de moins consommer. Pour le reste, je peux dire que cela prend du temps à peindre car je mets quelques couches de vernis, mais cela est nécessaire afin que les sous-verres soient faciles à nettoyer.

Comme je suis plus favorable aux activités spontanées initiées par les enfants plutôt qu’aux activités animées par un adulte, pour avoir expérimenté les deux tout au cours de ma carrière et d’avoir fait une revue de littérature en ce sens, je vous présente ici un parcours d’inspiration qui peut nous mener à des projets créatifs personnalisés. Ici, il ne s’agit pas d’encourager à reproduire ces sous-verres mais à mettre en place un environnement favorisant les inspirations qui stimulent à créer selon ses passions et sa personnalité.

Par ailleurs, si vous décidez de faire des sous-verres, ils peuvent être créés par vous, les enfants ou en collaboration. Il se vend des rondins de bois ou de faux bois dans diverses boutiques, dont certains magasins de matériel d’art. À titre préventif de la covid-19, les magasins sont fermés actuellement, sauf concernant les achats en ligne, cela peut être une option pour vous en procurer. Mais si vous avez des bûches à la maison, des bouts de bois ou des retailles, cela est d’autant mieux, qu’ils peuvent servir en récupération pour les transformer en une multitude de projets créatifs. Les sous-verres auront ainsi des formes originales et uniques. Ça pourrait être aussi de petites planches que vous avez à la maison ou autres. Les enfants ont beaucoup d’imagination et se servent sans limite de leur créativité. Il va sûrement y avoir plusieurs idées auxquelles nous les adultes n’avons pas pensé. Le plus important pour stimuler la créativité des enfants est de mettre à leur disposition différents matériels qui permettent aux enfants de les transformer à leur guise. C’est plus intéressant pour eux de trouver dans la cour des bouts de bois que d’acheter les rondins parfaits qui ne sont pas toujours faits de bois, de toute façon. Chez l’enfant, avant que certains freins ne soient venus interrompre cet élan créatif, l’inspiration est instantanée et semble à l’infini. Avec le même matériel que j’ai utilisé ou autres, ils vont créer toutes sortes d’oeuvres. Ils vont avoir plusieurs idées qui partent dans tous les sens. C’est pour cette raison, entre autres, qu’il est préférable de ne pas montrer de modèles à reproduire.

Les photos, images, oeuvres sont là pour inspirer autres choses, qui correspond à l’inconscient de l’enfant plutôt que de tenter de faire pareil comme l’adulte, ce qui peut porter plus à la comparaison, à la compétition, et à jouer négativement sur l’estime de soi et qui peut décourager à créer. J’ai déjà été témoin de situations où des adultes avaient des attentes à l’égard des enfants, en ce sens qu’ils devaient reproduire le modèle de l’adulte, exactement pareil et que dans l’éventualité où ce n’était pas pareil, on disait aux enfants qu’ils n’étaient pas créatifs, qu’ils étaient paresseux, qu’ils ne s’appliquaient pas, qu’ils manquaient de concentration, qu’ils n’étaient pas habiles, etc. Il est possible que ces adultes se soient fait dire les mêmes choses lorsqu’ils étaient enfants. Cela peut avoir un impact sur la créativité, soit de faire en sorte de ne plus avoir le goût de réaliser ses idées. Donc, en vue de laisser place à la créativité des enfants, nous les adultes, ayons le rôle de les observer et de les encourager dans leurs élans créatifs en favorisant un environnement stimulant, plutôt que celui de les animer de A à Z. 🙂

Je vous souhaite Joyeuses Pâques!

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice 2014-2021

Salade du temps des fêtes

Photo et carte mentale pour trouver des idées d’ingrédients rouge et vert pour cette salade de Noël: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Photo et salade du temps des fêtes: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Lorsque j’ai créé cette recette de Noël, il y a un ingrédient que je voulais absolument inclure, il s’agit du vinaigre balsamique blanc à la grenade, tout simplement parce que j’adore le goût et aussi car je trouve que cela fait festif.  Comme j’aime l’aïoli et bien j’ai décidé que ces deux condiments feraient partie de ma vinaigrette crémeuse.

C’est une recette que les enfants peuvent faire facilement seuls ou avec de l’aide, selon leurs intérêts et leurs besoins.  Les enfants, déjà en bas âge, aiment préparer des légumes, des fruits et autres ingrédients, tout en dégustant tout au long de la préparation de recettes.  Ils aiment utiliser du matériel de cuisine.  C’est toujours plus agréable pour eux de prendre de vrais ustensiles que d’en avoir en plastiques (jouets pour enfants).  Par exemple, les enfants peuvent prendre des cuillères de bois, non seulement pour mélanger les ingrédients de cette recette mais aussi dans des contextes de jeux où ils font semblant de cuisiner.  Avec l’adulte qui laisse les enfants explorer tout en faisant de l’observation participative ou non et en donnant des consignes de sécurité, les touts-petits peuvent aussi participer, s’amuser et apprendre naturellement.  Cela peut les motiver et favoriser, par ailleurs, une relation saine à la nourriture.  Lorsqu’ils se sentent impliqués, ils peuvent avoir plus le désir de goûter de nouveaux aliments.

Ingrédients (pour 4 personnes environ):

2 tasse ou 1/3 livre de bébé roquette

1 livre de choux de bruxelles

1 à 2 échalotes française

1 tasse de canneberges séchées

Aïoli maison ou acheté (vegan ou pas)

Vinaigre balsamique blanc à la grenade

1 tasse de pistaches grillées

Fauxmages de parmesan, parmesan ou les deux

Arilles de grenade

Préparation:

Étendre dans un large bol ou une grande assiette de service, la roquette.  Dans un robot culinaire, hacher finement les choux de bruxelles et les échalotes.  Ajouter le tout sur la roquette.  Parsemer, selon la quantité désirée, les canneberges séchées, les arilles de grenade, les pistaches grillées et le fauxmages ou fromage.  Verser un filet de vinaigre balsamique blanc à la grenade sur le dessus.  Étendre également en filet l’aïoli.  Mélanger et servir.

Si vous préférez, vous pouvez diviser les ingrédients dans 4 bols à salade au lieu de tout mettre dans une grande assiette de service et de verser la vinaigrette à la dernière minute, dans chacun des bols.

Bonne dégustation!  Je souhaite à tous un magnifique temps des fêtes!

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice 2014-2021

Un Noël à ma boutique Etsy: Energiecreatrice

Photo et carte mentale de Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Je ne sais pas si vous avez déjà visité ma boutique Etsy: Energiecreatrice, alors je vous invite à aller faire un tour pour faire vos achats en ligne.  J’y vends des toiles aux techniques mixtes, des dessins au pastel sec et plusieurs articles dérivés des photos que j’ai prises de mes toiles artistiques ou des photos sur différents thèmes comme par exemple, celui de Noël.

Vous pouvez vous procurer des sacs écologiques qui peuvent servir de sacs cadeaux, de sacs pour envelopper vos cadeaux, de sacs pour apporter votre matériel d’art, pour vos emplettes, etc.  Il y a aussi des cartes de souhaits, qui peuvent être recyclées par la suite en les encadrant pour les inclure dans votre décor ou celui de ceux à qui vous en faites cadeaux.

Il y a eu un temps où je vendais aussi des cartes à jouer et des tasses mais pour l’instant, je n’en vends plus car je cherche à ce que le coût d’achat soit moins élevé et par la suite, je vais les remettre en vente.

Voici donc un aperçu de ce qu’il y a dans ma boutique en ligne.  Tous les articles peuvent être offerts en cette période des fêtes, mais il y en a qui sont spécifiques à ce thème de Noël.

Photo: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Cette photo a été publiée la première fois sur facebook le 09-12-15, dans le cadre de mon idée de calendrier de l’avent, jour 9 (il s’agit ici d’offrir de la lumière aux personnes concernées).  Cette année là, j’avais publié une idée de confection à la main par jour, à offrir à une ou des personnes que vous aimez.  J’avais eu l’idée en 2014 et je l’ai concrétisée en 2015, en partageant le tout sur les réseaux sociaux.

Le 18-02-16, j’ai publié à nouveau cette photo sur facebook et j’y ai ajouté un petit texte que voici:

Comment gardez-vous la flamme allumée, celle de votre créativité?  Je crois que chacun possède l’élan créatif à l’intérieur de lui mais parfois cette lumière peut être éteinte pour un court laps de temps ou plus longtemps, et ce pour diverses raisons.   À certaines étapes de notre vie, elle ressemble à une veilleuse ou au contraire à un feu de joie.

La créativité ne se retrouve pas seulement dans le domaine artistique.  Elle est partout.  Lorsque nous trouvons des solutions aux conflits, difficultés, et aux problèmes vécus, nous faisons appel à notre créativité.

Pour ma part, j’exprime et je libère ma créativité par l’art mais aussi par ce que je fais, ce que j’aime et que j’écoute mon intuition qui est le langage de mon âme.  J’aime contempler la vie, ne rien faire, observer ce qu’il y a de merveilleux et je prends du temps pour la gratitude.  J’aime vivre dans le moment présent et la créativité nous transporte dans cet univers.

Ce n’est pas toujours ainsi et c’est ce qui fait probablement que j’apprécie ces moments de grâce.  J’aime célébrer la créativité.

Le 19-02-16, j’ai réutilisé cette photo pour faire une publicité sur facebook concernant les services que j’offre, par l’entremise de mon entreprise.  Voici le texte en question:

CONSULTATIONS CRÉATIVES offertes aux parents et aux divers professionnels qui travaillent directement ou indirectement avec les enfants:

Qu’est-ce que c’est?  C’est créer en toute liberté à partir de son énergie créatrice.  Ce sont des ateliers individuels ou de groupes offerts aux parents et aux professionnels qui désirent explorer leur source d’énergie créative pour trouver des outils, des pistes de solutions en vue de répondre aux besoins de leurs enfants selon les valeurs de la famille ou des enfants avec qui ils travaillent directement ou indirectement.

La créativité et l’art sont les moteurs de cette recherche d’idées nouvelles. L’approche est personnalisée afin de répondre aux besoins des parents et des professionnels qui participent en individuel ou en groupe.  La consultation créative est une approche que j’ai développée, au cours de mon expérience en supervision de stage et en enseignement en classe (en techniques d’éducation à l’enfance au collégial), qui est une forme de guidance dans l’exploration de pistes de solutions qui répondent aux besoins de chaque personne impliquée.

Ce n’est pas de la thérapie.  Il n’y a pas de recettes toutes faites.  Les enfants et les parents sont uniques et ont donc des besoins différents.  Les parents et les professionnels ont toutes les ressources intérieures.  La créativité apporte un regard neuf sur des sujets ou des difficultés qui peuvent paraître récurrents.  L’intervention auprès de ses enfants ou des enfants en général devient alors plus positive.

Ce sont des ateliers qui permettent d’être à l’écoute de soi et de ses enfants ou des enfants en général pour une plus grande synergie et pour prioriser une vie créative remplie de joie et de plaisir.  La créativité peut se retrouver dans toutes les sphères de notre vie, elle n’appartient pas seulement au domaine des arts.

Après avoir fait cette photo, j’ai eu l’idée d’en créer des cartes de souhaits et des sacs en tissu, soit des articles durables, lorsque j’ai ouvert ma boutique Etsy: Energiecreatrice en 2017.

Photo et carte de souhait: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Des cartes de souhaits sont offertes à ma boutique Etsy: Energie créatrice.

Photo et sac en tissu: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Des sacs éco-responsable sont offerts à ma boutique Etsy: Energie créatrice.

Photo: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Cette photo a été publié sur facebook le 14-12-15, dans le cadre de mon projet de calendrier de l’avent au Jour 14.  Cette année là, j’avais publié une idée de confection à la main par jour à offrir à une ou des personnes que vous aimez.  J’avais eu l’idée l’année précédente et je l’ai concrétisé en partageant le tout sur les réseaux sociaux.  Un petit mot accompagnait le tout: Les bougies sont pour moi source de paix, de joie et de bonheur.  Je les allume et je profite du moment présent. C’est un moment de détente, de méditation, de gratitude et de plénitude.  Je vous souhaite de beaux moments de bonheur!

Encore une fois, je me suis servie de cette photo pour créer des cartes de souhaits et des sacs en tissu que voici:

Photo et carte de souhait: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Des cartes de souhaits sont offertes à ma boutique Etsy: Energie créatrice.

Le 03-11-17, j’ai publié cette photo sur facebook, pour la première fois, pour faire la promotion de la livraison gratuite.  De nouveaux articles et de nouvelles aubaines vous sont offerts régulièrement à ma boutique Etsy: du Centre d’énergie créatrice, pour la période des fêtes.  Des cadeaux à acheter en ligne en profitant de la livraison gratuite, ça vous dit? Allez visiter ma boutique: Energiecreatrice.

 
Photo et cartes de souhaits: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Des cartes de souhaits sont offertes à ma boutique Etsy: Energie créatrice.
 
J’ai fait la même chose le 19-11-17 avec cette photo d’assortiments de cartes de souhaits.  Plus vous achetez de cartes et plus vous pouvez profiter d’un rabais substentiel.
 
 
 

Photo et sac en tissu: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Des sacs éco-responsable sont offerts à ma boutique Etsy: Energie créatrice.

Voici donc des articles de Noël que vous pouvez retrouver à ma boutique Etsy: Energiecreatrice.  À partir de deux photos au thème de Noël, j’ai fait imprimer des cartes de souhaits et des sacs en tissu que vous pouvez acheter en vue de les offrir comme cadeaux de Noël.  On voit bien qu’une idée peut faire beaucoup de chemin lorsqu’on se laisse guider par la vie, par ses intuitions, dans le moment présent.  Peu importe le résultat, l’important c’est tout le plaisir, la joie et la liberté que cela vous procure lorsque vous créez.

De votre côté, comment se développent vos idées, dans quelle direction vous amènent-elles?

Je vous souhaite beaucoup de bonheur, de paix, de santé, de joie, d’harmonie, de plénitude, de quiétude, de détente, de prospérité et de liberté pour le temps des fêtes et toute l’année!

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie 2014-2021

Savons d’Halloween à la glycérine

Photo de la technique de brainstorming (non exhaustif) pour illustrer des bénéfices créatifs et des valeurs véhiculées qui peuvent être observés lorsque l’on fait vivre des expériences d’exploration aux enfants, en créant par exemple ses propres savons.

Comme l’enfant apprend davantage par observation, lorsque l’on fait nos savons maison, on peut donner le goût à celui-ci de le faire également et nos valeurs environnementales peuvent être transmises par le fait même.  L’enfant a du plaisir à faire les choses par lui-même et d’y ajouter sa créativité.  Il va probablement s’inspirer de son environnement, de ce qu’il aime ou d’autres aspects.  Lorsque l’enfant a un intérêt ou une passion pour un sujet donné ou un champ particulier, il va faire des apprentissages qui ne sont peut-être pas visibles aux yeux de l’adulte.  Comme par exemple, concernant la fabrication des savons, bien des domaines vont être explorés, soit la chimie, les arts, la cuisine, etc.   Mais est-ce si important de savoir tous les acquis faits par l’enfant pour telle ou telle activité?  C’est peut-être là la question à se poser plutôt que de se demander constamment « Qu’est-ce qu’il a appris et dans quel domaine? »

L’enfant apprend à chaque instant comme le mentionne Jean-Pierre Lepri.  Je vous invite à visiter son site web Éducation authentique et à lire ses lettres LÉA.  Il parle de l’apprentissage libre sous différentes formes.  J’ai déjà assisté à l’une de ses conférences et j’ai vraiment très apprécié sa communication.  Il est certain que cela va dans le sens de mes valeurs et croyances concernant l’enfant.  C’est ce que je prône depuis longtemps et que j’ai appliqué lorsque je travaillais avec les enfants et j’ai partagé le tout avec les étudiantes lorsque j’étais enseignante en techniques d’éducation à l’enfance au collégial.

En ce qui a trait à la confection de ces savons, vous pouvez vous inspirer d’un article que j’ai publié l’an dernier sur la fabrication de savons de Noël.  Voir Savons de Noël tout naturel datant du 15 décembre 2018.  Je retranscris ici l’essentiel, mais vous pouvez consulter l’autre article pour plus de détails.

Donc, voici des idées pour fabriquer vos savons à la glycérine, que vous pouvez faire avec les enfants ou même les laisser explorer avec observation et accompagnement au besoin.  C’est une activité tellement amusante à partager avec eux!

Je suis  une autodidacte concernant la confection de savons et je vais vous partager mes expériences en la matière mais si vous voulez plus de détails, je vous invite à consulter des sites et des livres spécialisés ou à contacter des professionnels.  Cela fait partie de la créativité, soit nourrir notre curiosité, faire nos propres recherches, approfondir nos connaissances, etc.

Pour l’achat de la glycérine, je vous suggère de magasiner dans les boutiques de produits naturels spécialisées car vous allez probablement payer moins cher, tout en obtenant une plus grande quantité.  Dans les boutiques d’art, les quantités sont moindres et plus chères en général.  Il importe de vous assurer que la glycérine utilisée soit 100% végétale afin de ne pas retrouver toutes sortes de produits plus ou moins naturels qui peuvent irriter la peau ou l’endommager.

J’utilise des huiles essentielles pour parfumer mes savons, mais si ces derniers sont destinés aux enfants ou fait avec eux, il est préférable d’utiliser d’autres matières naturelles de parfumer vos savons car certaines ne sont pas recommandées pour les jeunes, elles peuvent irriter.  Il y a même certains danger à considérer pour les plus jeunes et les femmes enceintes.  Là encore, je vous recommande d’effectuer des recherches plus approfondies sur le sujet pour faire un choix éclairé.

Même chose pour les couleurs que j’utilise qui sont naturelles et disponibles dans votre garde-manger, dans votre jardin ou facile à se procurer dans les magasins d’herboristerie ou autres magasins naturels.  Si ce sont des épices, soyez prudent dans le choix afin qu’elles soient douces pour la peau des jeunes enfants.   Donc, utilisez autres choses que des épices piquantes.  Pour obtenir la couleur désirée, il faut tenir compte que si elle est mélangée à la glycérine blanche, celle-ci sera plus pâle que si elle est mélangée à la glycérine transparente.

Pour fabriquer ces savons noirs d’Halloween, voici la démarche à suivre:

J’ai commencé par faire fondre de la glycérine transparente dans une poêle, à feu doux.  Lorsqu’elle est devenu liquide, j’ai ajouté de la spiruline en poudre jusqu’à ce que la couleur devienne très foncée.  Je voulais obtenir du noir. J’ai remplis presque aux rebord les moules aux motifs d’Halloween.  Ce premier modèle a été fait avec un moule à glaçons pour shooter  Les moules en silicone sont recommandés car c’est plus facile pour démouler le tout.

J’ai utilisé de la spiruline en poudre pour obtenir ce noir mais vous pouvez aussi prendre de la chlorelle en poudre.  C’est la quantité qui va faire la différence entre vert forêt ou noir.  Vous pouvez aussi mélanger les couleurs primaires pour fabriquer votre noir, en utilisant par exemple des épices en poudre.

Photo et savon à la glycérine: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Photo et savons à la glycérine: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Photo et savon à la glycérine: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Les savons à la glycérine oranges ont été colorés avec du curcuma en poudre.  Et ceux qui sont transparents ont été moulés dans des moules à glaçons pour shooter avec tout simplement de la glycérine transparente.  J’avais mis une lampe de poche allumée à l’intérieur de ces deux savons transparents.

Photo des savons que j’ai confectionné pour l’halloween: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

J’ai fait imprimer mes photos des savons à la glycérine que j’ai fabriqués afin d’avoir des cartes de souhaits d’Halloween qui peuvent servir comme marque place également.  Vous pouvez les acheter à ma boutique  Etsy: Energiecreatrice.

Photo et carte de souhait: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

J’ai fait imprimer mes photos des savons à la glycérine que j’ai fabriqués afin d’avoir des cartes de souhaits d’Halloween qui peuvent servir comme marque place également.  Vous pouvez les acheter à ma boutique Etsy: Centre d’énergie créatrice.

Photo et carte de souhaits: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

J’ai fait imprimer mes photos des savons à la glycérine que j’ai fabriqués afin d’avoir des cartes de souhaits d’Halloween qui peuvent servir comme marque place également.  Vous pouvez les acheter à ma boutique Etsy: Energiecreatrice.

Photo et carte de souhaits: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

J’ai fait imprimer mes photos des savons à la glycérine que j’ai fabriqués afin d’avoir des sacs écologiques d’Halloween qui peuvent servir pour vos emplettes également.  Vous pouvez les acheter à ma boutique Etsy: Energiecreatrice.

Photo et carte de souhaits: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

J’ai fait imprimer mes photos des savons à la glycérine que j’ai fabriqués afin d’avoir des sacs écologiques d’Halloween qui peuvent servir pour vos emplettes également.  Vous pouvez les acheter à ma boutique Etsy: Energiecreatrice.

Photo et carte de souhaits: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Photo et cartes à jouer: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Photo et cartes à jouer: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie 2014-2021

Recette vegan de pâte à modeler d’Halloween

Créer vos propres recettes de pâte à modeler en utilisant des techniques de créativité comme sur cette photo.  J’ai choisi la technique de carte mentale (c’est l’une de mes préférées).  Photo et carte mentale: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Photos et pâte à modeler, étendue avec des rouleaux à pâte texturés: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Cette recette peut être effectuée par des enfants.  Pour faire vivre une  belle expérience aux enfants à travers leurs cinq sens, ils peuvent faire cette recette seuls, avec les adultes ou en petits groupes d’enfants.  S’ils sont plusieurs, chacun peut pétrir une partie de la quantité totale et ajouter la couleur qu’il veut.  Si l’enfant le fait seul, il peut aussi faire plusieurs portions de différentes couleurs.

Laissez l’élan créatif de l’enfant s’exprimer par l’exploration.  Cela signifie qu’il est possible que ce dernier décide d’ajouter des ingrédients ou autres choses dans sa recette.   Il peut ne pas vouloir suivre la recette ou la suivre en partie.

Par exemple, si l’enfant veut ajouter des fleurs d’automne et bien, vous pouvez lui demander ce qu’il pense faire pour réaliser cette idée.   Voici deux exemples de questions ouvertes qui invitent l’enfant à trouver ses solutions et les moyens pour les réaliser. « Que peux-tu faire? »  « Comment vas-tu faire? »

Nous, les adultes, sommes souvent surpris de voir toutes les idées créatives que les enfants nous proposent.  La créativité ce n’est pas seulement faire de l’art, tous les domaines font appel à la créativité, mais c’est aussi trouver des solutions.  Il est certain qu’un enfant qui a l’inspiration d’ajouter des fleurs dans sa pâte à modeler, va trouver une façon de matérialiser cette idée.  Et  comme les freins à la créativité semblent moins présents chez les enfants (cela dépend toutefois de l’âge, de l’historique, de la personnalité de l’enfant et de bien d’autres facteurs) que chez les adultes en général.  L’enfant va s’ajuster à ce qui se présente à lui.  C’est la meilleure façon d’observer et d’apprendre, et surtout les expériences vécues par l’enfant lui permettront d’avoir du plaisir.

L’adulte a un rôle d’accompagnateur à ce moment.  Il peut être là pour fournir le matériel au besoin.  Cela va aider l’enfant dans sa créativité quand il y a un aspect qu’il trouve difficile à réaliser seul.

L’adulte peut aussi faire sa recette en compagnie de l’enfant ou des enfants.  Le défi parfois pour les adultes c’est d’aider l’enfant sans tenter d’influencer les choix de l’enfant ou de ne pas mettre des freins à sa créativité.  Le but c’est de le laisser créer et trouver ses idées et ses solutions tout au long de l’expérience.

Recette de pâte à modeler à la citrouille:

Vous pouvez doubler facilement la recette ou la diviser pour que l’enfant ait ses ingrédients et que vous ayez aussi une portion pour votre recette si vous le désirez.

1 1/4 tasse de farine (avec ou sans gluten).  Récupérer la farine que vous aimez moins ou de la farine de blé, si par exemple vous mangez maintenant du sans gluten

1/2 c. à thé de poudre à pâte (sans alun) si vous en avez

1/8 tasse de sel

1/4 tasse d’eau chaude ou d’hydrolat au parfum d’automne par exemple ou encore ça peut être une infusion de thé chaï ou autres.  Belle récupération des sachets de thé, de tisane ou de plantes et des hydrolats qui sont sur le point d’être périmés

1/4 c. à soupe d’huile (locale, qui respecte l’environnement selon vos valeurs)

7 à 8 gouttes d’huile essentielle*, ou 1/2 c. à thé d’épices moulues de votre choix

1/4 tasse + 3/4 c. à s. purée de citrouille ou autres courges ou utilisez d’autres fruits en purée, selon le parfum et la couleur désirés

Curcuma moulu ou râpé quantité selon votre choix de couleur

Dans un grand bol mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel ensemble.  Ajouter l’eau chaude ou l’hydrolat chauffé et mélanger à nouveau.  Par la suite, mettre les gouttes d’huile essentielle dans l’huile car c’est ainsi qu’elle se dissout et ajouter le tout au mélange, ainsi que la purée de citrouille.

*Mise en garde: si vous utilisez de l’huile essentielle dans la recette, elle doit être manipulée et ajoutée par un adulte.  Ce n’est pas conseillé auprès des enfants en bas âge.  Il y a plusieurs huiles essentielles qui ne sont pas appropriées aux enfants et aux femmes enceintes. Je ne suis pas une spécialiste des huiles essentielles même si je suis passionnée.  J’ai lu plusieurs livres spécialisés sur le sujet et je vous invite à faire de même avant d’utiliser les huiles essentielles.  À noter qu’il importe de choisir une huile essentielle douce afin qu’elle soit recommandée pour les enfants car certaines d’entre elles sont trop irritantes pour eux.  Je suis une autodidacte et une passionnée d’huile essentielle mais il est préférable de  vérifier auprès de spécialistes ou d’ouvrages spécialisés afin d’être certain d’utiliser la ou les huiles essentielles sécuritaires pour eux.  Il importe donc de vous référer aux experts, soit en personne, en consultants des livres de références ou sur internet en s’assurant du sérieux des sites en questions.  Faites vos recherches.  Il y a certaines précautions à tenir compte auprès des enfants.

Choisissez un parfum d’épices, d’hydrolats ou autres si les enfants sont jeunes, plutôt que les huiles essentielles pour leur sécurité car certaines peuvent causer des irritations, brûlures ou autres.

Vous pouvez utiliser plus d’une huile essentielle qui vont vous donner un parfum d’automne personnalisé.

Si vous voulez changer la couleur de votre pâte à modeler, vous pouvez ajouter du curcuma.  Ajoutez-en une petite quantité à la fois jusqu’à la couleur désirée.  Il y a aussi d’autres ingrédients qui peuvent colorer votre pâte.  Expérimentez pour plus de créativité!

Lorsque tous les ingrédients sont mélangés, pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène.  Ajouter de la farine ou de l’eau au besoin, dans l’éventualité où la pâte soit trop collante ou trop sèche.

Elle se conserve très bien au congélateur.

Photos de la technique de créativité mind mapping présentant une liste non exhaustive des aliments qui colorent en jaune, orange, brun, beige, vert, rouge, etc.  Toutes des couleurs de l’automne.   Cela peut donner aussi des idées pour parfumer la pâte.  Photo et carte mentale:  Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie 2014-2021

Moment présent

Photo et illustration de pistes pour une démarche créative: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Parfois, se poser les questions suivantes: qui, où, quoi, quand, comment, pourquoi, nous aident à trouver de nouvelles pistes lors de nos recherches créatives.

Moment présent (peinture abstraite, techniques mixtes, 16 »X 20 »).  Cette toile peut être accrochée dans le sens que vous préférez.  Elle est en vente (la livraison est gratuite) à ma boutique Etsy: Energiecreatrice:  ww.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

J’ai fait cette toile après ma toile bannière et une toile sur commande dans les teintes de turquoises.  J’avais le goût de changer de couleurs et j’ai choisi les couleurs de mon atelier, soit rose et orange.  J’ai pris plusieurs couleurs et j’ai tout simplement étendu ces diverses peintures pour en faire une technique mixte.  J’étais dans le flow comme dirait Csikszentmihalyi (je vous invite à lire ces livres).  J’étais vraiment absorbée par le moment présent et j’avais du plaisir à mettre de la couleur sur ma toile et de me laisser porter par les divers effets qui apparaissaient au fur et à mesure que les différentes peintures réagissaient entre elles.  J’aime l’effet reluisant grâce à l’utilisation de la résine.

Un jour que je me promenais dans la nature de Baie St-Paul, il y a plusieurs années, j’ai croisé quelques artistes qui peignaient en plein air.  J’étais très contente de pouvoir échanger avec ces personnes.  L’un d’entre eux, m’a alors donné un truc pour peindre du figuratif ou de l’abstrait afin de sortir de l’impasse.  Il s’agit de tourner la toile d’un quart de tour chaque fois et de continuer de peindre.  Cela favorise la créativité puisque ça nous amène à voir différemment, à prendre du recul et à aller vers l’inconnu.  Effectivement, quand la toile est à l’envers et que tu es en train de peindre un paysage, ça peut être déconcertant les premières fois.  Mais c’est aussi très amusant et c’est un bon exercice pour le cerveau droit.  D’ailleurs, c’est une technique qu’on utilise en créativité et qui se transfert dans d’autres champs comme celui de l’art justement.  De plus, cet exercice permet de revenir dans le présent.

L’un des avantages de peindre de l’abstrait, pour certaines personnes, c’est d’être plus facilement dans le moment présent, je crois, car elles n’ont pas à se concentrer sur la manière de dessiner ou de peindre un portrait, un arbre ou autres. On peint jusqu’à ce que notre intuition nous suggère que le tout est terminé.  On voir alors l’harmonie des couleurs, des textures, de la lumière et autres qui est importante pour apprécier ce style de peinture.

Le moment présent est essentiel pour une vie plus riche, plus authentique, plus vibrante de l’intérieur.  Nous nous sentons alors plus connecté à notre essence.  Nous sommes plus à l’écoute de notre petite voix, de notre corps et de notre coeur.  Les loisirs, les passions et les activités créatives permettent de vivre le moment présent quand ils sont en harmonie avec l’âme.  Il n’y a donc pas d’anticipation ni d’inquiétude qui viennent interférer au point de vivre dans le futur ou le passé. C’est à ce moment que la concentration est à son meilleur.  Apparaît alors un sentiment de paix, de quiétude, de joie, de plaisir, de plénitude et de liberté.

C’est tout le contraire lorsque nous vivons de l’anxiété.  Nous vivons davantage  dans le futur.  Et comme le futur nous est inconnu, de s’y projeter et de créer des scénarios semblent accentuer les peurs.  On dirait un cercle vicieux.  Plus on vit dans le futur et plus on a peur de ce qui peut nous arriver et plus on se crée des histoires qui font augmenter l’anxiété.  Pour s’aider à se sortir de cette impasse, il importe de revenir au présent et de prendre de grandes respirations.  Ça semble bien beau mais encore une fois c’est plus facile à dire qu’à faire.

Alors comment être dans le moment présent?  C’est une pratique au quotidien tout comme l’activité physique.  Plus on l’expérimente et plus on atteint de la souplesse.  L’important c’est d’y accorder du temps.  Même si c’est simplement cinq minutes par jour au début.  Plus on se donne le temps et plus on ressent le besoin d’y consacrer davantage d’espace dans notre vie.  Et quand on ne le fait pas, on n’a pas besoin d’évaluer que c’est négatif, que ce n’est pas bien, etc.  On peut juste l’observer.  Tout comme l’explique Eckhart Tolle (vous pouvez retrouver ses livres et ses CD en librairie ou écouter ses vidéos sur internet).  C’est une belle façon de se connecter à soi-même.

Les arts en général, les loisirs, les passions sont d’excellents moyens pour entrer dans ce style de vie qui est de prendre le temps, d’être dans la gratitude, dans le moment présent.  Nous sommes alors en contact direct avec ce que notre petite voix intérieure nous invite à suivre, elle est notre guide.

Plus on pratique de vivre dans le moment présent et plus on devient l’observateur de sa vie et de son environnement.  Les émotions sont alors plus facile à gérer.  Cela devient apaisant.  On y retrouve la sérénité.  Les émotions difficiles sont permises et vécues.  Ainsi, au lieu de rester enracinées, elles s’effacent davantage.  Au contraire, si nous ne voulons pas vivre ces émotions ou que l’on tente de les faire disparaître rapidement, les émotions vives s’accrochent à nous intensément et longtemps.  Donc, pour en sortir, la respiration, l’observation, la méditation, la contemplation, la gratitude, etc. peuvent nous être utiles et surtout bénéfiques.

C’est souvent dans les moments de contemplation que les pistes de solutions, les réponses, les idées nouvelles apparaissent en plus du regard qui change d’horizon.  Ce sont des moments de grâce car ils procurent un tel bien-être, une joie profonde et de doux instants de bonheur. C’est aussi l’occasion de se connecter avec la nature, le calme, le silence, avec tout ce qui est essentiel à une vie riche à l’intérieur de soi.  La créativité se présente à nous parfois lorsque l’on s’y attend le moins parce que nous n’avons pas forcé les choses. Nous croyons qu’il faut faire un effort apparent pour obtenir des résultats, mais en réalité il s’agit plus de la présence, de l’écoute, de la pleine conscience.  L’action n’est pas juste dans le mouvement. Ce n’est peut-être pas visible à l’oeil nu mais il y a tout une vie qui se passe qui est visible à un autre niveau, celui du coeur et de l’âme.

Je souhaite à tous une magnifique journée remplie de moment présent!  Cartes de souhaits imprimées à partir d’une photo de ma toile Moment présent.  Pour vous les procurer, visitez ma boutique Etsy: Energiecreatrice, la livraison est gratuite: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Je souhaite à tous des journées de plaisir à jouer dehors, à des jeux de société, avec les enfants, en famille, ou autres.  En fait, prenez le temps de jouer avec les personnes significatives pour vous!   Jouer peut être une façon d’être davantage dans le moment présent, les enfants nous aident également à atteindre cet état de conscience.  Combinez les deux et vous aurez peut-être une manière qui vous convient pour pratiquer le moment présent.

Vous voulez acheter ce sac imprimé à partir de la photo de ma toile Moment présent?  Il est en vente à ma boutique Etsy: Energiecreatrice, la livraison est gratuite: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Vous pouvez retrouver mes articles imprimés à partir de mes photos de ma toile Moment présent, à ma boutique Etsy: Energiecreatrice.  La livraison est gratuite.  Je vous invite à la visiter: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice

Quel est votre rapport au moment présent et quelle place lui réservez-vous au quotidien?  Quels sont les changements que vous souhaitez apporter pour être davantage dans la pleine conscience?

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure, en respectant vous aussi votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu de ce blogue.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice 2014-2021

Ma toile bannière: Profondeur de l’âme

Photo et démarche créative: Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice

Voici ma démarche intuitive, créative et artistique vers un style plus abstrait que figuratif, grâce à l’utilisation de nouveaux médiums de peinture, et qui a donné naissance à ma toile bannière pour mon entreprise Centre d’énergie créatrice.  L’écriture en spirale est inspirée de certains exercices de la méthode du Journal Créatif ® de Anne-Marie Jobin.  J’ai tous ces livres et je vous les recommande grandement.  C’est une belle combinaison d’art, de journal intime, de collage, d’écriture, etc.

Cela fait déjà six ans que j’ai démarré mon entreprise de créativité et d’art.  Ce que j’aime du travail autonome, c’est toute cette liberté d’être et de vivre au rythme des saisons et de ma biorythmie.  C’est aussi de pouvoir créer selon mes intérêts et passions et surtout en me laissant guider par mes intuitions.  Cela est tout à fait en harmonie avec mes valeurs et ma personnalité.

C’est ainsi qu’est née ma toile Profondeur de l’âme qui s’est présentée spontanément et au fil des événements c’est devenu comme une évidence que cette toile allait devenir ma bannière représentant mon entreprise, tout comme cela s’est produit avec mon logo.

Photo et toile Profondeur de l’âme (30 » X 60 », techniques mixtes: peinture de tout genre et résine): Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Vous pouvez commander une toile dans le même style à ma boutique Etsy: Energiecreatrice: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Auparavant, je peignais surtout à l’huile et principalement du figuratif.  J’ai aimé apprendre diverses techniques de dessins et de peinture mais ce qui me passionne par-dessus tout c’est d’être dans le moment présent avec ma toile.

Lorsque je donnais des ateliers d’art, je prenais beaucoup de temps pour la recherche et le développement des ateliers et moins pour peindre.  Il est venu un temps où l’appel était viscéral et il devenait important que je prenne le plus de temps possible pour explorer de nouvelles avenues, avec les techniques mixtes.  C’est ce que je préfère depuis très longtemps car j’aime essayer divers matériel d’art et les combiner entre eux pour voir les réactions spontanées, les surprises que cela laisse sur la toile ou sur la feuille.

Comme la vie est bien faite, j’ai choisi de laisser de plus en plus de place pour ce besoin et la vie s’est occupée du reste.  J’ai eu une demande pour faire une grande toile en incluant surtout les couleurs marine et turquoise.  Ce qui me convenait tout à fait car elles font justement partie de mes couleurs préférées, je suis naturellement portée à les utiliser souvent pour mes projets d’art.  J’ai donc décidé de me faire une toile aussi grande que celle qui m’a été commandée et de peindre les deux tout à la fois.

J’aime débuter plusieurs projets en même temps, car j’ai toujours plusieurs idées en parallèles et aussi j’ai remarqué que mon processus créatif est fait ainsi.  Je débute plusieurs projets en même temps, à d’autres périodes, mon état d’âme me permet plus d’approfondir mes projets, de me concentrer au coeur de la démarche et à d’autres moments encore, je me sens plus dans l’esprit de finaliser le tout.  Je préfère m’en remettre à ce que me disent mon coeur et mon âme.  Je trouve que c’est ma voie pour ressentir de la joie, du bien-être, de la quiétude et du bonheur, en ce qui me concerne.  Il n’y a pas de recettes miracles, l’important c’est d’être à l’écoute de soi.

J’ai donc exploré le nouveau matériel et les nouvelles techniques sont apparues d’elle-même.  Je ne savais pas du tout où je m’en allais car je me suis laissée guider par ce qui était là.  Chaque jour, je découvrais de nouvelles réactions entre les différents médiums.  Parfois c’était de belles surprises et d’autres journées c’était le désastre 🙂 (par exemple, la peinture qui coule sur une toile supposément terminée et qui déforme l’ensemble), au point tel où je ne savais pas toujours comment réparer le tout.  C’est à ce moment qu’il importe de lâcher prise et de prendre du recul afin que les solutions créatives se présentent à nous et que nous soyons réceptifs pour les décoder au besoin.

Mais ce qui est bien avec la peinture c’est que l’on peut toujours changer le tout jusqu’à temps que cela ressemble à quelque chose qui nous fait vibrer.  De plus, ce qui me paraissait parfois comme un obstacle était un défi, une invitation à aller dans de nouvelles directions et de faire confiance à la vie.  Je fais souvent le parallèle entre ce que je vis lorsque je peins et mon vécu dans les différentes sphères de ma vie.  Le fait de voir les difficultés, les obstacles comme des invitations à un changement aide à mieux passer à travers.  Le changement peut être au niveau de la perception, des croyances ou des valeurs, des pensées, des actions ou autres.

Le fait de se laisser guider par la toile, par ce qui est, permet de voir des éléments de surprise qui apparaissent au moment où on s’en attend le moins et qui enchantent.  Pour ma part, j’ai vu un genre de poisson scie, une nageuse et une baleine.  La nageuse nage en toute liberté avec les poissons.  C’est comme une danse au fond de la mer.  Il y a un parallèle à faire avec le fait de danser et nager en toute fluidité avec les événements de la vie, qu’on les nomme difficultés ou défis.  Plus on va dans les zones ombragées en soi, comme dans l’introspection par exemple, plus on peut en faire ressortir quelque chose de lumineux.

Photo et toile Profondeur de l’âme (30 » X 60 », techniques mixtes: peinture de tout genre et résine): Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  Vous pouvez commander une toile dans le même style à ma boutique Etsy: Energiecreatrice: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Les deux toiles peintes en même temps ont été mon envol vers une nouvelle direction concernant mon art et ma créativité.   J’avais de plus en plus le désir de vendre mes toiles grâce à mes nouvelles techniques et mon nouveau style.  Cela ressemble plus à ce que je suis actuellement.

J’ai eu l’idée par la suite de rendre l’art accessible par la vente d’articles du quotidien grâce à l’impression à partir de mes toiles.  Ce qui m’a amené à ouvrir ma boutique                        Etsy: Energiecreatrice: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Je vous invite à la visiter.  Vous pouvez acheter une toile sur mesure ou à partir de ce qui est à vendre à ce moment en plus de vous procurer des cartes de voeux, des sacs à emplettes en tissu, des sous-verres et autres articles.

Voici une belle façon de récupérer les cartes de souhaits grâce à l’encadrement, c’est écologique!  C’est aussi une idée qui permet de décorer sa demeure à petit prix de façon créative.  L’art devient beaucoup plus accessible ainsi.  Vous pouvez commander cette carte de souhaits ou d’autres modèles à ma boutique Etsy: Energiecreatrice: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Vous pouvez commander ce sac en tissu ,que j’ai fait imprimer à partir de ma photo de ma toile Profondeur de l’âme, à ma boutique Etsy: Energiecreatrice: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice.

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de revenir à une passion après avoir pris un temps de pause et de remarquer que cela a été bénéfique pour vous pour une raison ou pour une autre?

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure des articles de mon blogue, en respectant votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie 2014-2021

Intervenir avec empathie et surtout avec compassion

Mini brainstorming sur le thème de l’empathie et de la compassion.  Pour commander cette carte de voeux ou pour d’autres modèles (je les fais imprimer à partir des photos de mes toiles), visitez ma boutique Etsy: Energiecreatrice: www.etsy.com/ca-fr/shop/Energiecreatrice . Vous pouvez encadrer vos cartes pour décorer de manière écologique.

Dans cet article, je veux vous parler de l’importance d’être empathique mais aussi et surtout d’avoir de la compassion lors d’interventions auprès des enfants.  Cela peut aussi s’appliquer à vous-même et auprès d’autres personnes.

Auparavant, je veux faire la différence entre les deux termes.  Concernant l’empathie, je dirais que notre compréhension par rapport à l’autre est peut-être plus au niveau cérébral.  Il existe la technique du reflet qui nous permet de nous aider à se mettre à la place de l’autre pour mieux le comprendre, d’être à son écoute.  À l’aide de cette technique, on reformule ce que l’enfant ou l’adulte vient de nous dire en ajoutant l’émotion ou le sentiment qu’il semble ressentir à ce moment.  On se pratique à reconnaître et à nommer l’émotion de l’enfant.

Par exemple,  »Si je comprends bien, tu te sens triste par rapport à cette situation… ».  En ajoutant  »Est-ce que je me trompe? », cela aide la personne à exprimer davantage ce qu’elle vit et de préciser.  De plus, cela nous permet de voir si nous nous sommes trompés ou pas dans la perception de l’émotion.  Cette étape est importante car il est essentiel de porter attention à l’interprétation suite à nos observations.  Le reflet aide l’enfant à reconnaître lui aussi ses sentiments et émotions et à les nommer, à les exprimer de plus en plus.  Par le fait même, les comportements dit plus négatifs s’estompent selon le rythme de l’enfant.  Plus on est empathique avec l’enfant et plus l’enfant développe cette compétence puisque les enfants apprennent en observant.  C’est aussi une belle façon pour eux de transformer leurs comportements teintés de colère en quelque chose de bien plus positif à l’égard d’eux-mêmes, des autres enfants et des adultes aussi.

Avec la compassion, notre compréhension par rapport à la souffrance de l’autre est plus au niveau du ressentis, du coeur.  Et c’est là que l’on peut vouloir aider l’autre à retrouver sa lumière avec bienveillance.  Je crois que l’étape première est d’être empathique et de passer à la phase de compassion, par la suite.  En visualisant des situations où l’on a vécu une souffrance quelconque, cela peut nous aider à mieux comprendre l’autre qui vit une épreuve qui est différente de la nôtre mais qui se rejoint au niveau de l’émotion ou du sentiment.  On peut se dire alors que si on était dans cette situation, on ressentirait probablement quelque chose de semblable et cela nous aide à avoir un doux regard par rapport à l’enfant ou l’adulte en question.

Amour-Passion (Toile et photo par Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice, 2016, techniques mixtes, 16X20).

Pour certaines personnes, cette approche peut sembler trop simple ou pas assez sérieuse, notamment dans le domaine de l’intervention auprès de l’enfant.  On croit parfois qu’il faut utiliser plusieurs interventions et spécifiquement celles qui proviennent de recherches, d’auteurs, de professionnels ou de spécialistes reconnus dans le domaine de l’enfance.  Il me semble avoir vu plus d’articles ou de livres traitant des interventions reliées au pouvoir et à son partage que de l’empathie et de la compassion dans le secteur de l’éducation à l’enfance.  Pourtant, on peut intervenir avec ces deux approches bienveillantes empreintes de douceur et de compréhension.  L’important est l’écoute, la bienveillance, la compréhension sans jugement, l’attitude positive, cibler les émotions et sentiments et répondre aux besoins de l’enfant.  Je crois que c’est une façon proactive en vue d’une amélioration profonde au niveau du changement de comportements qui va au-delà d’un résultat immédiat.  Cela peut paraître long avant de voir un changement mais qu’est-ce qui est le plus important pour l’enfant?  En se posant cette question, cela nous permet d’aller à l’essentiel plutôt qu’aux résultats rapides et qui peuvent être plus superficiels.

L’empathie et la compassion sont primordiales pour établir un lien de confiance avec l’enfant et avec toute autre personne d’ailleurs.  En pratiquant l’écoute active avec l’enfant, cela démontre au jeune en question qu’il vaut la peine qu’on prenne du temps avec lui.  C’est un message positif et significatif.  Cela permet d’être vraiment à l’écoute des besoins de ce dernier plutôt que de porter notre regard sur des évaluations extérieures, sur les apparences ou les attentes.  C’est la voie à suivre pour mieux comprendre les raisons sous-jacentes à ses comportements qui peuvent paraître ou être moins acceptables.

Prendre le temps de jouer avec l’enfant lorsqu’il le demande, d’être avec lui dans le moment présent, d’apprécier sa  présence, ce qu’il a à nous raconter, voir qui il est vraiment, voir le beau à l’intérieur de lui, c’est cela qui va nous aider à mieux observer, à être à l’écoute des indices qu’il nous donne pour ainsi mieux cibler les difficultés qu’il vit, les défis qu’il rencontre afin de mieux répondre à ses besoins dans les diverses sphères de sa vie.

Quand j’ai choisi d’étudier en psychologie, je n’ai pas été plus à l’écoute ou plus empathique parce que j’étais en psychologie.  C’est plutôt le fait que j’avais une personnalité comme telle qui a fait que j’ai été inspirée à poursuivre mes études dans ce domaine.  Toutefois, j’ai eu l’occasion alors et par la suite dans mes expériences de travail d’améliorer mon écoute empathique et mon attitude de compassion.  C’est quelque chose qui s’apprend, cela demande de l’entraînement et une ouverture à l’autre, à mon avis.

Lorsque j’ai travaillé auprès des gens qui vivent avec un handicap intellectuel, tout comme à la période où j’ai travaillé avec des enfants ou encore lors de supervisions de stages dans les milieux de garde, j’ai eu la chance d’observer l’effet bénéfique de ce type d’écoute empreint de bienveillance.  Cela fait toute la différence chez les individus qui se sentent ainsi importants.  Cela leur donne de la confiance en soi et de l’estime.  Ils ont le sentiment d’être compris et la compréhension aide à trouver des solutions car on peut enfin sortir l’émotion difficile.  L’enfant peut enfin s’exprimer avec authenticité car non contraint aux attentes de l’adulte et il peut également trouver ses propres solutions, seul ou avec l’aide de l’adulte.

Certaines étudiantes en stage me disaient qu’elles doutaient un peu des résultats de ce type d’approche.  C’était peut-être dû au fait que ce type d’intervention semble ne pas être très populaire ou valorisé.  Cela était vrai jusqu’à ce qu’elles en fassent l’expérience pour découvrir l’enfant sous un autre jour.  Elles voyaient alors un enfant qui semble plus ouvert et qui s’épanouit tout au long de la démarche d’empathie et de compassion.  Il sort de son état de comportements de protection pour se confier à l’adulte bienveillant et c’est là qu’elles remarquaient des changements significatifs dans l’attitude et les comportements de l’enfant.  Car derrière un comportement qui peut nous exaspérer parfois, peut se cacher un type de souffrance qui peut être le moteur d’un comportement dit négatif.  C’est à nous les adultes de tenter de découvrir de quoi il s’agit et notre première attitude à adopter, soit d’être empathique et empreint de compassion, va nous aider à enlever les voiles des jugements à l’égard du jeune.

Il est vrai que ce n’est pas toujours évident à faire, que c’est plus facile à dire et à écrire.  Alors, en tant qu’adulte soyons aussi empathique et rempli de compassion autant à notre égard qu’à celui des autres adultes.  La prise de conscience est une première étape pour voguer sur cette voie.

Parlant de prise de conscience ou de pleine conscience, je veux parler ici de l’effet pygmalion et des étiquettes versus l’empathie et la compassion.  Ce que l’on peut observer sur soi-même, ce sont les étiquettes que l’on peut apposer à un enfant.  Le tout se fait inconsciemment et c’est en s’auto-évaluant que l’on peut découvrir qu’elles sont nos perceptions par rapport à tel ou tel enfant.  Lorsque je faisais des supervisions de stages et dans d’autres contextes de travail, il m’est arrivé d’observer le phénomène de l’effet pygmalion.  Mais ça peut arriver dans d’autres disciplines ou mêmes dans certaines sphères de notre vie, soit à la maison, dans les sports, etc.  La perception positive ou négative que l’on a vis-à-vis de comportements d’un enfant, par exemple, va influencer notre attitude à son égard.

La même chose peut se produire lorsque l’on communique notre perception d’un enfant à d’autres adultes.  Il est possible qu’eux aussi soient influencés de manière positive ou négative sur la représentation de sa personnalité, par exemple.  C’est un élément essentiel à considérer.  Pour en savoir plus sur ce concept, je vous invite à lire les recherches qui traitent de l’effet pygmalion.  Même si cette recherche a été effectuée il y plusieurs années, elle est toujours d’actualité.  Je pense que si on en tenait plus compte, il y aurait moins de contamination de perception négative par rapport à certains enfants et l’interprétation de certains de leurs comportements qu’on évalue de manière négative et que cela renforce ces comportements du côté négatif justement.

De manière naturelle, lors de mes premières expériences d’emploi auprès des enfants, j’ai toujours adopté, de manière intuitive, ces outils à caractère humaniste, soit l’empathie et la compassion.  C’est ce qui m’aidait dans l’intervention auprès d’eux qui, soit disant, avaient des diagnostics de troubles de comportements ou autres.  Pour moi, il était plus important de porter attention aux besoins des enfants et aux raisons sous-jacentes aux comportements que je voyais, plutôt que de tenir compte du diagnostic que les enfants avaient reçu. Ainsi, je faisais du reflet et je voyais les comportements changer, je voyais aussi dans leur regard quelque chose qui semblait les toucher en profondeur.  Si j’avais adapté mes interventions selon le diagnostic de chacun des enfants, il y aurait peut-être eu alors un biais, soit un effet négatif sur mes types d’interventions.  Car cela aurait peut-être été teinté par un effet pygmalion.

Parallèlement, j’agissais comme ça avec les gens de mon entourage.  C’est dans les cours que j’ai vu que je faisais du reflet instinctivement.  Lorsque je me promenais ou que je m’assoyais dans un parc par exemple, souvent il y avait des enfants, des aînés, des gens de tous âges qui venaient me parler.  Je voyais que les gens ressentaient que je les comprenais d’une certaine façon.  J’étais dans un état d’ouverture.

De votre côté, qu’est-ce qui vous aide à être empathique et empreint de compassion?  Quels sont à votre avis les gestes et comportements à adopter pour développer ces habiletés?

Si vous êtes passionnés par la recherche, c’est un sujet intéressant à développer.  Une recherche expérimentale serait appropriée pour mesurer davantage l’impact de l’empathie et de la compassion, comme outil d’intervention auprès des enfants.  Une comparaison pourrait être faite selon l’âge des enfants, ainsi que d’autres facteurs à considérer.  Je crois qu’il existe certaines recherches actuelles sur l’empathie, mais je n’ai pas vraiment lu les résultats à la source.  C’est à suivre…

En ce jour de Saint-Valentin, je vous souhaite des petits plaisirs simples dans le moment présent, ainsi que la santé globale.  Que la santé soit dans toutes les sphères de votre vie!  Prenez du temps pour vous!

À votre santé affective et relationnelle!

Photo par Nancy Demers du Centre d’énergie créatrice.  J’ai fait imprimer la photo de ma toile Amour-Passion (2016, techniques mixtes, 16×20), sur cette tasse.

Que pensez-vous de l’empathie et de la compassion?  Quelles places occupent-elles dans votre vie et comment se manifeste-t-elles?

Si vous en avez envie, suivez-moi dans cette aventure des articles de mon blogue, en respectant votre rythme, vos croyances, vos valeurs et autres.  Chacun est responsable de la manière dont il utilise le contenu.  Prenez que ce qui vous convient en utilisant votre libre arbitre car je ne détiens aucunement la vérité.  Ce que je pense aujourd’hui ne sera peut-être pas ma réalité de demain.

©Célébrons la créativité qui nous met en contact avec notre joie profonde et notre liberté d’être! Nancy Demers du Centre d’énergie 2014-2021